SELECT * FROM cms_module_banners WHERE (category_id = "62") AND (expires > '2021-04-20 03:12:10' or isnull(expires)) AND (max_impressions = 0 OR num_impressions < max_impressions) ORDER BY RAND() LIMIT 0,1
22/03/2014

Andy Bühl, l'apnée en toute simplicité


News Apnée

Engagé, passionné, charismatique autant qu'accessible, Andy Bühl fait parti de ces apnéistes que l'on n'oublie pas. Avec une saison 2013/2014 placée sous le signe d'une progression constante, il était logique de faire un bout de chemin avec lui et le découvrir plus en profondeur.

 

Psmcafe.com : 1 - Salut, nom prénom, age, métier, signe particulier et vécu sportif ?

Andy Bühl : Bühl Andy, 41 ans, Scorpion apnéiste, Apnéiste hors gabarit standard ! En dehors de l’apnée, ma vie sportive a commencé à 5 ans où je faisais de la spéléo et de l’escalade avec mon papa ensuite, en parallèle, j’ai fait du basket ball jusqu’à 11 ans de 11 à 14 du Jiu jitsu, de 13 à 22 je suis rentré réellement dans un club de spéléo et en ai fait aussi ardument que l’apnée mais j’étais toujours bloqué par l’eau alors j’ai décidé de devenir plongeur avec objectif la plongée spéléo. J’ai commencé puis je n’ai trouvé aucun formateur en Belgique pour ce sport un peu extrême, alors j’ai continué la plongée ordinaire jusqu’en 1998 où j’ai été victime d’un accident de parachute au travail, suite à cet accident j’ai arrêté tout sport jusqu’en 2004 où j’ai repris en plongée et me suis fait deux petites frayeurs en carrière, donc j’ai arrêté tout en restant à la piscine où j’ai rencontré Emma qui m’a fait découvrir l’apnée.

 

Andy Bühl

 

Et ton métier ?

A B: je suis militaire de carrière chez les para-commando de Flawinne 2cdo , je ne suis plus sur le terrain depuis mon accident de parachute en 98 mais toujours actif pour eux comme chauffeur et ravitaillement , j'essayerai toujours de défendre au mieux mon pays et si un jour ca deviens ridicule je m'arrêterai et laisserai la place au jeunes si des motiver arrive un jour.

 

2 - Comment es-tu arrivé à l'apnée ?

A B : Une amie me voyant au club plongée bouteille faire de l’apnée et motivé m’a dit connaitre des gens de L’Aida et qu’elle me les présenterait je ne connaissais pas l’existence de l’apnée sportive et Aida, avant cela hormis le grand bleu.

 

3 - En ancien plongeur bouteille, penses-tu que l'apnée est suffisamment enseignée à ces derniers ?

A B : Non ou très mal beaucoup d’hyper ventilation et mise sous stress permanent et on ne gère pas bien un incident dans le stress (avis personnel).

 

4 - Comment s'est passée ton arrivée dans le monde de la compétition ?

A B : Par cette même amie qui m’a dit " je vais te présenter à eux ce weekend, il y a une compétition tu n’auras qu’à participer, ils ne sont pas beaucoup", je suis arrivé en maillot un peu débarqué de nulle part, surprit par le silence, il y avait plein de cadavres sur le bord du bassin. Très spécial la première fois !

Moi j’ai sauté dans la piscine et fait le con ce que je fais de mieux. Puis je me suis demandé qu’elles étaient les règles je me souviens demander : on fait comment ? Là, Jean Pol François recordman de Belgique m’a expliqué les règles en gros, j’ai dû faire 1’45’’ en statique, là ça paressai normal pour un débutant. Ce qui le fut moins c’est que j’ai fait 86m en dyn avec des palmes cressi de 30 cm max (belle perf pour l’année 2005) juste derrière le champion 100m à l’époque sans forcer car pas de rivalité, en entraînement plongée j’avais souvent fait 75m sans pousser sur le mur mais ce jour-là on m’a dit que l’on pouvait et que c’était même mieux donc voilà. Ce jour-là ma carrière d’apnéiste et le gout pour les compétitions sont nés.

 

Andy Bühl

 

 

5 - Même si ta progression a été régulière, on a l'impression que cette année tu as véritablement pris un cran. Une raison ?

A B : Depuis l’année passée des grands noms de l’apnée Française m’ont mis en confiance et m’ont fait prendre conscience que malgré mon gabarit atypique j’avais un potentiel, pour ne pas les citer Georgette Raymond, Jérôme Chapelle, Francis Marchadier, Morgan Bourchis, Fred Sessa, Alexis Duvivier, Eric Flogny.

M’est alors revenu une phrase de Francis lors des championnats du monde de 2009 à Aarhus à ma sortie de 134m avec des gara 3000 en plastique « faut ce l’imaginer avec l’accent du sud de Francis » Putaing le Belge superbe sortie nikel propre, alors là ave des palmes pourries ta technique de merde tu as du potentiel moi chte l’dit , tu perds quelques kilos tu achètes une combi tu apprends à palmer et tu vas casser la baraque » Sur le moment tu ne sais pas comment tu dois prendre le truc "il se fout de moi le français ou il a vu un truc en moi que même moi je ne crois pas !!!"

Depuis janvier 2013 j’ai perdu 9 kg de graisse et j’ai gagné 3 kg de muscle, j’ai hérité d’une mono glide par un ami et depuis Sète en dyn et La Ciotat en DNf j’ai une combi aquaskin de chez aquasphère. Ce qui est sur: le moral de warrior je l’avais et l’ai toujours est -il plus fort ou moins craintif ???

 

6 - A La Ciotat, tu nous avais dit chercher un peu tes limites. Force est de constater que tu les as touchées. Quelles leçons en tires tu ?

A B : Oui, ce n’est pas vraiment les chercher, mais dépassant chaque fois son record  on ne sait pas vraiment où elles se trouvent. Et comme je sors toujours propre et nickel difficile de savoir où elles sont, maintenant je sais où elles ne sont pas !  141 en dnf c’est trop mais où fallait il s'arrêter,  je ne sais pas !

A La Ciotat j’ai clairement déconné; l’euphorie des amies, la famille, le haut niveau présent, le fait de toujours battre mon pb ici. Les trois dernières éditions m’ont donné des ailes qui ont fini par bruler. Ce qui est sûr et que je veux préciser c’est que je ne cherchai pas à impressionner ou à battre le record de Belgique.

En allant à La Ciotat mes objectifs étaient claires comme à chaque fois: me faire plaisir, prendre du bon temps avec des amis et voir du beau spectacle avec vos apnéistes qui sont mes idoles en compétition. Mes seuls impératifs en compétition c’est de faire le minimum de mes annonces 3’ en stat et 76 en dnf.

 

Andy Bühl

 

Ma statique étant toujours pourrie je me donne un point moral à ne plus sortir sous les 4’00’’ . C’est une torture mon spasm est venu à 1’25’’ et je l’ai tenu jusqu’à 4’10’’, j’ai tellement mal que j’ai l’impression que l’on m’extrait les vertèbres et que l’on me chauffe les poumons à la lampe à gaz l’horreur cette statique, je lance d’ailleurs une bouée venez moi en aide merci. En dnf je le sens mieux mais vu que je ne m’entraîne pas, je n’ai pas de repaire sauf les perf précédentes donc la dernière était à Dunkerque en janvier qui était de 109m, je me suis dit si tu tapes plus de 76 c’est bon 90 ta compétition est réussie, 115 si je suis en grande forme je serai heureux et aux anges.

Ce fut 0, l’expérience ne me parait pas traumatisante pour l’instant mais je ne me suis pas encore remis dans l’eau donc on verra, ce qui est clair c’est que j’ai purement zappé une longueur dans mon apnée, j’avais pris des repaires faciles comme à la Ciotat les deux lignes intermédiaires sont l'une à 10 et l’autre à 15m, je savais que si je voulais mon record perso, je devais viser la deuxième après le virage aux 100m pour sortir à 115 m mon objectif max.

Ce que j’ai fait sauf que ce n’est pas à 100 mais 125 que j’ai compté ces deux lignes donc sortie à 140m si j’avais pensé au record de Belgique en tournant à 125m j’aurai du sortir à la première qui m’aurai donné 135m et qui sait là j’aurai peut-être géré ma sortie (on ne le saura jamais)

La leçon je ne sais pas vraiment, je sais que mon temps d’apnée est beaucoup trop long pour beaucoup plus Fred Sessa et Guillaume Buissière sont déjà sous la douche quand je sors. Je dois travailler la vitesse et la tolérance au co².

Pour la syncope c’est la première de ma carrière donc une expérience en plus, la seule expérience que l’on ne veut pas prendre d’expérience, j’espère jusque que cela ne me freinera pas dans les perf à venir.

 

7 - Prochain objectif ?

A B : Objectif 2014 c’était de battre trois records perso soit c’était 150 en dyn 115 en dnf et le plus dur : passer 4’44’’ en statique avec un objectif lunaire de 5’00’’ et en profondeur 50m. J’ai battu celui en dyn trois fois cette année donc satisfait.  Maintenant c’est de refaire une DNF et de la valider, si possible, au-dessus de 113m.  Mon objectif max avant d’arrêter ma carrière était 150m 125m 5’00’’ 50m, j’en suis pas trop loin j’espère y arriver.

Le problème en apnée c’est qu’on en veut plus, car un de mes premiers moniteurs d’apnée m’a rappelé : tu te souviens Andy tu rêvais de 100m 4’00’’ et 30m une fois atteint on veut plus, depuis ce dimanche où j’ai pris ma première claque je me mets à rêver de 175m 134 en dnf avec un record national en prime (quoi que d’ici là les deux détenteurs exæquo vont peut-être le pousser plus loin)

Comme on me l'a souvent appris " il vaut mieux se relever plus fort après une bonne claque que de se soumettre" mentalité de warrior on verra si ça suit en réel. Donc en premier me refaire un 100m dnf pour la confiance et avant le 31 12/2014 5’00’’ en statique.

 

Andy Bühl

 

8 - Côté entraînement, la Andy Buhl way of freediving c'est quoi ?

Je ne m’entraîne pas au grand désarroi de certains. Mes seules sorties en piscine sont pour donner des cours 1h15 par semaine à des plongeurs bouteille amateurs d’apnée ou à des apnéistes baba cool qui ne veulent pas entendre parler de temps et de distance je tape en fin d’entraînement une mini perf car pas de sécu comme en compétition donc je ne force pas afin de ne pas mettre mes élèves dans la situation de ce dimanche à La Ciotat.

 

 

9 - Côté matos, qu'utilises tu en piscine et en mer ? De quoi ne pourrais tu pas te passer ?

A B : En matos j’ai un masque de Aqualung le Micromask que je trouve la Rolls des masques plus cher mais super et durable, deux masques à mon actif depuis 2006 idéal pour tous types de visages et pratique pour les grands nez comme moi . En combi j’ai une 5mm Cressi pour la carrière, devenant plus frileux avec l’âge j’ai quand même investi dans une 7mm Xxone j’ai une 3mm Omer sub pour la méditerranée ou mes apnées statique en piscine. Et j’ai mon maillot pour la mer rouge ;-) et je viens d’acquérir une combi de glisse la Aquaskin de Aquashère premier essai à Sète en dyn et La ciotat en Dnf et j’ai en permanence ma 20mm naturel ;-) En palme pour donner cours j’ai des petites palmes de nage 20 cm de chez Décathlon pour pas gêner et être mobile, j’ai une paire de bi palmes en carbonne xxone depuis que j’ai oublié il y a deux ans mes Gara3000 en plastique, j’ai une mono palme glide fibre de verre l’ancienne Rolls Royce des apnéistes mais détrônée par la nouvelle version. u nconseil ? Utilisez des plombs les plus petits pour un meilleur hydrodynamisme.

 

10 - A ce sujet (matos) mais aussi pour l'entraînement, quels conseils donnerais tu à nos lecteurs les moins expérimentés ?

A B : Les conseils aux débutants, de bien se renseigner avant de ne pas faire d’achat de mode ou instinctifet  de voir l’utilité que l’on en fera etc... Premier conseil un bon masque, trop de débutants prennent le prix blanc de chez sous marque one et passe leur entrainement à le régler et à cracher dedans pour faire partir la buée, je leur dit souvent de prendre un bon qui sera aussi utile en plongée bouteille qu’en apnée et si ils arrêtent l’utiliseront avec les enfants à la plage et s'il est rincé rangé dans sa boite il durera longtemps, pour le reste ça dépend du budget et de l’engagement dans le sport , mais quoi qu’il en soit acheter du bon matos et vous n’en serrez que plus mobiles plus à l’aise et vous l’aurez pour un moment. Le bon marché vous le payez souvent deux fois.

 

11 - Comment se passe l'apnée dans le plat pays ?

A B : L’apnée en Belgique est limitée car peu d’adhérents dû au manque d’infrastructure (piscine convenable) et surtout au manque de milieux naturels comme chez vous, nous la mer est pratiquement impraticable en apnée.

Visi 0m fond 40m max ou alors il faut un bateau pour aller en pleine mer mais les conditions ne sont pas optimum donc ça se limite souvent à des plongeurs bouteille qui en ont marre de faire des passages d’embout et des étoiles à 2.5m, il y a très peu de puristes comme moi et d’autres qui plongent toute l’année à 3° ou 5° dans des carrières glauques sombres et froides, il y a une petite recrudescence pour le moment du à l’ouverture de Nemo 33 mais ça reste des plongeurs de piscine (avec tous les dangers que comporte ce site eau chaude flottabilité négative très tôt manque d’expérience en eau libre excès de confiance dans ce trou, sur fréquentation etc etc ) très rare sont ceux qui quittent l’eau à 33m 33 degrés 33m de visi pour des carrières.

Il y a plein de choses à changer d’abord à créer une structure de compétition mais peu d’enthousiaste hélas des créneaux piscine à prix raisonnable car 45 euros de l’heure la location c’est exagéré et en dehors des entrainements plongée bouteille car tu passes plus de temps à les éviter qu’a t’entraîner, à mon niveau j’essaye de développer tout azimut avec mon ami Féli stage compétition encadrement conférence ça prend tout doucement en partenariat avec l’aida et la cmas on avance bien.

 

universal freedivers.be

 

13 - Patrick Musimu, Fred Buyle, Andy Buhl, Cedric Bourgaux..., pas de doute, le pays de Brel semble fertile en apnéistes engagés et charismatiques. La raison ?

A B : On parle souvent d’eux car ils sont ou ont été médiatisés ou engagés dans la protection animal pour Fred par contre on oublie souvent ceux par qui tout est arrivé en Belgique Jean-pol Francois et Phillipe Desiter, ces deux personnages sont les moteurs de l’apnée en Belgique Jean-pol est un ancien recordman du monde et multiple recordman de Belgique toujours détenteur de trois titres statique DNF et de l’heure, il est parti vivre sa passion à l’autre bout de la planète et on n’entend plus parler de lui mais il est le mentor de beaucoup d’entres nous. Il était avec Phil d’ailleurs dans les fondateurs d’Aida international, on parle souvent aussi de Claude Chapuis, Roland Speker ou Loic Leferme en France et on oublie Jeff Coullais Jean-Michel Pradon qui bien sur si leurs perf à l’échelle d’aujourd’hui sont inférieures, ils sont d’anciens champions et surtout nos pères fondateurs, et je tiens à les mettre à l’honneur.

Moi si je suis aussi connu c’est parce que je me déplace beaucoup chez vous car je vous adore et que je suis le seul malade à faire 1100km pour rester 4’00’’ et que je suis très actif au niveau réseaux sociaux et organisations etc mais je n’ai pas la carrure de certains autres noms de l’apnée encore dans l’ombre chez nous comme le détenteur du titre en DNF Cédric Bourgaux mais qui sait un jour je le serai peut-être lol. C’est sur nous ne sommes pas beaucoup mais on entend parler de nous !!

Même en me cartonnant à 141m en DNF on parle plus de moi en Belgique, que chez vous de Christophe Bruel faisant 164m en DNF à Sète car il est effacé par le duel Sessa/Buissière, votre niveau est tellement haut que l’on oublie des exploits comme celui de Christophe qui est quand même le plus sélectionné de France, dans un sens c’est cool de rester peu on reste visible lol.

 

 

14 - Partant pour un peu de pêche sous-marine ?

A B : Non je n’aime pas tuer les animaux, la seule chasse que je ferai un jour sera pour survivre et ou si on va sur une île faire un stage et que le but est de juste prélever pour vivre pendant ce stage mais non la chasse ne m’intéresse pas trop. De plus je suis très mauvais en faune et en flore j’aurai trop peur de flécher le dernier individu d’une espèce en voie de disparition par méconnaissance.

Par contre la chasse que j’aimerai faire si j’en ai les moyens un jour c’est la chasse photo comme mon idole Fred Buyle avec un super boitier prendre nos amis les poissons en image plutôt qu’avec une flèche, par contre l’aspect tir sur cible me plairait assez bien en milieux naturel, mais je ne pense pas qu’en Belgique on trouve beaucoup d’amateurs et de revendeurs de fusil.

 

15 - Le 22 juin aura lieu l'open Freediving à Mouscron ? Alors pas trop de pression ?

A B : C’est ma 17ème organisation donc moins de stress mais il viendra la semaine avant le dimanche en question le seul stress que j’ai en plus c’est que les grands noms de l’apnée commence à se déplacer hormis les hollandais qui nous ont toujours fait confiance depuis 2007 d’autres arrivent et je mets un point d’honneur à ce qu’ils retournent en se disant " les Belges c’est pas des rigolos" , et la pression je l’évacuerai comme à chaque compétition en participant moi-même et en faisant une bonne perf.

 

open freediving mouscron

 

16 - On peut y voir d'ailleurs qu'il s'agit d'une compétition AIDA mais aussi FFESSM, encore une fois la Belgique un exemple à suivre ?

A B : Avec mon ami Féli on a créé www.universal-freedivers.be ce site a pour but d’enseigner de faire plonger et d’encadrer tous les apnéistes peu importe leur étiquette. Les apnéistes plongent pour les sensations que leur procure l’apnée pas pour leur fédération, les apnéistes chez nous ne choisissent pas l’une ou l’autre par choix fondamental il choisissent en fonction des horaires présentés des jours d’accès au bassin mais très souvent par la proximité du bassin, pas comme la religion par pur croyance en l’un ou l’autre chez nous les ¾ ont d’ailleurs les deux voir trois casquettes avec AA en prime. Chez vous aussi beaucoup ont deux casquettes mais on essaye toujours de leur en retirer une. Le problème ce n’est pas tellement les apnéistes, le problème c’est ceux qui dirige qui sont souvent des plongeurs  bouteille ou d’ancien apnèistes ne sachant pas évoluer, il leur faut pouvoir et reconnaissance avant de penser aux membres.

L’année passée on est arrivé à un accord AIDA FFESSM pour l’organisation en commun ou du moins dans le même bassin en même temps car il fallait un côté FF et un côté Aida il fallait deux podiums séparés etc. mais de toute façon à la fin j’ai quand même fait mon classement commun au plus grand plaisir de tous. Car pour moi l’essentiel c’est l’apnéiste avant la ou sa fédération, j’ai fait partie du comité directeur Aida Belgique et reconnaissait les meilleurs CMAS maintenant je suis à la CMAS et reconnais les meilleurs Aida.  Pour moi le champion de Belgique sera le plus constant dans toutes les disciplines et ayant participé aux compétitions maintenant il sera récompensé en tant que Belge pas en tant que Aida ou Cmas, le recordman lui sera le meilleur ou la meilleure Belge dans une discipline peu importe la fédé.

D’ailleurs je viens en Janvier de créer la structure CMAS, ça n’aurait aucun sens de valider un record à la fosse de 7m lors de la formation des nouveaux juges pour moi le record sera toujours celui de Patrick sauf si quelqu’un le bat. Hélas je ne suis pas seul à décider et si on ne travaille pas ensemble dans le même sens on se retrouvera avec 52 records de Belgique ou de France 52 Champions de France car chaque structure aura son circuit, à l’échelle de la France ce n’est pas encore trop risible quoi que ;-) alors au niveau belge ça serait d’un ridicule de valider un record en no limit à -40m alors que Patrick est descendu à -209m, on verra mais quoi qu’il en soit personne ne m’enlèvera cette fougue d’universalité et la joie d’organiser au pire les apnéistes n’auront pas leur nom dans les livres de leur fédé mais pour moi tant qu’ils sont assurés ils peuvent venir se mesurer à eux même et aux autres.

 

17 - La situation de nombre d'apnéistes français dans leur capacité à pouvoir enseigner l'apnée est complexe, que penses tu de ce problème ?

A B : Gros problème en France que ce décret pour la pratique et l’enseignement du sport d’ailleurs un de mes potes David Garrigue a l’idée de faire une grève de la faim si cela ne change pas, j’espère qu’il ne devra pas en arriver là pour des conneries politiques et de prise de pouvoir permanent.

Le gros problème en France et ailleurs c’est que l’apnée est souvent prise pour un dérivé de la plongée scaphandre et pas comme un sport à part entière quand les autorités tilteront là dessus on aura fait un grand pas, le problème c’est qu’avant les pouvoirs politiques et décideurs c’est les fédé elle-même qui doivent faire la part des choses, mais il sont trop contents de pouvoir dans leur comptabilité compter les apnéistes comme plongeurs surtout en France vu le nombre d’affiliés pour la chasse déjà. Le problème c’est que je crains que ça change ils aiment avoir le pouvoir et la mainmise sur tout dans les hautes sphères, le problème ils ne se remettront jamais en question se disant bêtement que eux ni connaissent rien en apnée et qu’ils ne doivent pas se mêler de nos trucs et pareil à l’inverse on ne va pas faire passer des brevets de plongée bouteille, chez nous les bulleux croient tout connaitre et ne savent rein de l’apnée mais c’est eux qui décide, ce qu’il faudrait faire c’est que tous les gens que ça touche ne prennent plus d’affiliation chez eux et perdraient des milliers de membres et les subside qui irai avec, ils seraient obligés de nous reconnaitre en tant que professionnel à part entière pour nous garder comme cochon payeur.

 

 

18 - On te sait amateur de bières, est ce que cela peut être considéré comme du dopage ?

A B : Je dirai un handicap vu mon ventre par rapport au non doppé lol mais si on classe la bière comme dopant en Belgique on classera les substances comme le vin et le pastis nettement au-dessus vu le niveau français, par contre après une perf pour le moral c’est super bon le tout est comme dans les perf de rester raisonnable.

 

 

19 - Le mot de la fin ?

A B Le mot de la fin serait d’où vous veniez peu importe l’apnée que vous faite, faite vous d’abord plaisir prenez votre pied et ne plongez jamais jamais jamais seul, bonne apnée à vous chers lecteurs et rendez-vous un de ces quatre au bord de l’eau ou assis autour d’une bonne bière Belge

 

Merci à lui et à bientôt !

 

 

 

 


© Copyright Thomas PONS pour PSM-CAFE
Site propulsé par CMS Made Simple