SELECT * FROM cms_module_banners WHERE (category_id = "62") AND (expires > '2021-04-20 03:43:29' or isnull(expires)) AND (max_impressions = 0 OR num_impressions < max_impressions) ORDER BY RAND() LIMIT 0,1
04/06/2013

Montluçon 2013 par Sandrine Murbach


News Apnée

Elle était parti déçue de Montluçon en 2012 mais voilà, après une saison menée de main de maître, Sandrine Murbach s'offre une concécration cette année.

Rencontre avec Sandrine Murbach:

 

 

1 Une médaille d'or en dynamique, de l'argent en dnf et au combiné, un bon championnat en somme ?
Sandrine Murbach : ça oui ! mon meilleur championnat même, et de loin… je n’aurais même pas osé en rêver il y a à peine 2 ans. C’est une magnifique récompense.

 

sandrine murbach

 

 

2 Comment l'as-tu vécu discipline après discipline ?
Même si notre objectif était de confirmer les performances réalisées en Coupe de France et à l’entraînement, je mentirais si je disais que je n’ai pas eu un petit coup de stress à la première épreuve. Ce qui s’est d’ailleurs ressenti, avec une sortie disons maîtrisée, mais pas aussi belle que ce qu’on voulait. Du coup, sur le DNF et le statique, on a fait attention à garder la marge suffisante pour faire de belles sorties.

 

3 Sophie Jacquin et toi étiez attendues pour ce championnat, pas trop difficile cette pression ?
Non, pas trop, on a réussi à ne pas focaliser sur ce côté « attendue » et à se concentrer sur la réalisation de belles perfs personnelles, pour valider le travail de toute la saison. On savait le podium accessible, on ne savait pas quelle marche…
Sur toute la saison, les compétitions ont été des jalons pour avoir des repères, les perfs des conséquences du travail réalisé et non des objectifs ou des buts en soi. Du coup, il y a moins de pression car moins d’attentes sur les compétitions en elles-mêmes.
Mais c’est vrai qu’il y a toujours un stress différent en Championnat de France…

 

sandrine murbach

 

4 Te voilà en équipe de France FFESSM et en route pour la Russie, des objectifs ?
Etre prête, faire de mon mieux et prendre du plaisir, participer à un Championnat du Monde, c’est juste énorme !
Il est trop tôt pour définir des objectifs, à part celui d’arriver en étant prête. On sait de quoi on est capable aujourd’hui, on sait qu’il y a encore une marge de progression, maintenant il faut du temps pour se préparer, intégrer… et ce temps est compté !

 

5 Côté entraînement, vas-tu changer quelque chose et d'ailleurs ces championnats t'ont-ils permis de pointer du doigt des améliorations à mettre en place ?
Le binôme avec Jef fonctionne très bien, on avance en confiance et on a la même façon d’aborder l’apnée et l’entraînement. Aucune raison de changer!
Les mots-clés : progressivité, respect du corps, plaisir, mental.
Acquérir maîtrise et confiance, procéder étape par étape, intégrer, prendre des repères, être sereine.
Pour être plus terre à terre, on va continuer à travailler le physique, à renforcer le mental.
Le statique resterait à améliorer mais on s’est peu entraîné cette année et ce n’est pas forcément un objectif à court terme (je pars d’un peu trop loin !)

 

 

6 On a senti une équipe Bretonne très unie, est ce que cela a contribué à ta réussite ?
La famille Bretonne m’a adoptée il y a presque 3 ans. Malgré la distance on garde le contact, on échange et on se retrouve pour les compétitions. C’est un cocon amical, chaleureux, protecteur, qui a certainement joué un rôle important.

 

7 Que fait on le lendemain d'un championnat aussi réussi ?
On savoure, on se repose et on essaie de comprendre et d’intégrer ce qui vient de nous arriver.

 

8 le mot de la fin ?
L’apnée est une belle discipline, complète, complexe… restons humble… et n’oublions pas le plaisir et le bien-être qu’elle peut nous apporter !
Et comme dirait un célèbre homme d’état français, « La pente est raide, mais la route est droite »

 

 

Bravo encore à elle que nous ne manquerons pas de suivre lors de ses prochains rendez vous avec l'apnée au plus haut niveau !

 

 

 


© Copyright Thomas PONS pour PSM-CAFE
Site propulsé par CMS Made Simple