SELECT * FROM cms_module_banners WHERE (category_id = "62") AND (expires > '2021-04-20 03:04:49' or isnull(expires)) AND (max_impressions = 0 OR num_impressions < max_impressions) ORDER BY RAND() LIMIT 0,1
18/02/2011

Brice Lequette : L'interview !


News Apnée

Chose promise chose due, Psmcafe.com vous offre aujourd'hui l'interview de Brice Lequette, recordman du monde du 16 x 50m, record qu'il a battu le 12 février dernier à Massy.

 

Brice Lequette et Tania Hamouche

Brice Lequette Et Tania Hamouche Responsable des Sports à Massy

 

 

- Peux tu nous parler de la manière dont tu as vécu ton record, mètre après mètre :

 

"Avant le départ j'étais assez stressé puisque ma stratégie était basée sur une accélération en fin de course et ne me laissait que 5 ou 10 secondes d'erreur pour battre le temps de 11'15.

Le premier 50m m'a permi de confirmer que j'avais bien récupéré de mes entraînements. Les 8 premiers 50m se sont bien passés et mes sensations étaient plutôt bonnes. A partir du 10ème 50m, j'ai diminué ma récupération pour pouvoir gagner un peu de temps, mais je l'ai payé dès la 11ème apnée. J'ai donc utilisé la marge de 5 secondes que je m'étais laisée.

En repartant sur la 12ème apnée, le stress est monté et le moral n'était plus là, envisageant peut être que ça ne serait pas pour cette fois.

Les encouragements du public m'ont permi de maintenir le rythme sur la 13ème et 14ème apnées malgré des apnées de plus ne plus difficiles.

J'accélère sur la 15ème et en sortant le record est à ma portée à condition de nager cette dernière longueur suffisamment rapidement malgré les jambes lourdes et chargées. Finalement le dernier sprint est mécanique, je sors et c'est gagné mais seulement de quelques secondes !

 

- Et le réveil le lendemain matin ? Un autre homme ? :

 

Le lendemain j'étais surtout très soulagé et suis parti faire un petit footing. Le reste du week end j'ai profité de ma petite famille !

Un autre homme ? Je n'irai pas jusque là, je relativise cette performance, le 16x50m n'est pas pratiqué à la hauteur des autres disciplines mais c'était aussi un défi personnel. D'autre part, je garde à l'esprit les prochaines échéances, mais il est vrai que depuis j'ai le sourire facile.

 

Brice Lequette action !

Brice Lequette Action

 

 

- Réussir un tel exploit ne se fait pas par hasard, peux tu nous parler de ton entraînement ? :

 

En fait le plus compliqué était de pouvoir concilier l'entraînement pour cette tentative et les prochaines compétitions pour lesquelles j'avais besoin de travailler l'hypoxie.

Ma part d'entraînement pour le 16 x 50m était centrée sur des séries courtes avec deux variantes : des récupérations courtes et une vitesse de nage soutenue. En amont de tout ça, un gros travail physique à la fin de l'automne.

 

- Y a t'il des hauts et des bas? Tu peux nous en raconter les plus parlant ? :

 

Pendant mes entraînements ?

Oui, surtout un bas puisque dans ma planification, il me manquait une ou deux semaines et je n'ai pas pu caler une séance "repère".

Mais finalement le travail que j'ai pu faire depuis quelques années m'a bien aidé, je ne suis pas parti de zéro !

 

- On imagine que ta quête ne va pas s'arrêter là, alors comptes-tu encore pousser plus loin ton record? :

 

Oui, j'aimerai bien passer la barre des 11'00 et puis ça reste une discipline que j'aime beaucoup et qui constitue une phase de mes entraînements même si je ne peux pas en mesurer le bénéfice pour les autres disciplines.

 

- Comptes tu t'attaquer à d'autres records, si oui lesquels ? :

 

Malheureusement je n'ai pas le niveau dans les autres disciplines pour avoir l'ambition d'un record.

En revanche, j'ai toujours un objectif et une forte volonté de progresser, le but sera donc de continuer à travailler les autres disciplines et pouvoir remonter mon niveau en compétition par rapport à celui de mes entraînements.

Je garde aussi l'espoir de pouvoir trouver la possibilité de m'entraîner en poids constant.

 

 

Brice Lequette par Olivier Boulot

Brice Lequette sur le podium par Olivier Boulot

 

 

- Le mot de la fin du recordman :

 

Je crois que c'est l'occasion d'exprimer ma vision de l'apnée :

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, je ne suis pas un acharné du 16 x 50m au détriment du reste, j'aime toutes les disciplines du statique au No limit !

Il est vrai que j'affectionne particulièrement la monopalme et les disciplines qui vont avec : DYN, CST et 16 x 50m. D'ailleurs, je suis très admiratif de la glisse d'un nageur avec palmes, et lorsque Perdersen avait atteint 200m, la classe accompagnait la performance !

Pour ma part, l'apnée a deux faces : l'apnée sportive avec ses circuits de compétitions et des entraînements soutenus, et l'apnée plaisir, celle où le temps, la distance et la profondeur n'ont plus d'importance mais qui m'a permis de vivre des moments inoubliables comme la rencontre avec une baleine, des requins, l'exploration d'une épave... En fait, la première me permet d'être au top pour la deuxième !

J'aime également l'image d'une apnée sportive pratiquée par des athlètes passionnés et entraînés, mais j'adhère moins à l'image d'un apnéiste assis sur le corail en position du yogi au fond de l'eau.

Mais avant tout c'est bien l'apnée en elle-même qui m'apporte mes plus belles sensations depuis des années et même si mes entraînements peuvent paraître brutaux, c'est à travers eux que je m'exprime et que je profite au maximum de ma passion."

 

 

Un grand merci à Brice pour cette interview et encore bravo !!

 

 

 

 


© Copyright Thomas PONS pour PSM-CAFE
Site propulsé par CMS Made Simple