SELECT * FROM cms_module_banners WHERE (category_id = "50") AND (expires > '2021-04-21 01:12:28' or isnull(expires)) AND (max_impressions = 0 OR num_impressions < max_impressions) ORDER BY RAND() LIMIT 0,1


SELECT * FROM cms_module_banners WHERE (category_id = "51") AND (expires > '2021-04-21 01:12:28' or isnull(expires)) AND (max_impressions = 0 OR num_impressions < max_impressions) ORDER BY RAND() LIMIT 0,1


SELECT * FROM cms_module_banners WHERE (category_id = "53") AND (expires > '2021-04-21 01:12:28' or isnull(expires)) AND (max_impressions = 0 OR num_impressions < max_impressions) ORDER BY RAND() LIMIT 0,1


SELECT * FROM cms_module_banners WHERE (category_id = "49") AND (expires > '2021-04-21 01:12:28' or isnull(expires)) AND (max_impressions = 0 OR num_impressions < max_impressions) ORDER BY RAND() LIMIT 0,1
02/12/2008

Infos Pratiques : Le cap Creus


Reportages

Voilà bien longtemps que l’on nous demandait les modalités de pêche en Catalogne et plus particulièrement au Cap Creus. Nous avons fait notre enquête et dorénavant vous n’aurez plus d’excuses pour ne pas découvrir cet endroit fantastique !

 

 

 

Un cap d’exception !

 

Ultime contrefort des Pyrénées, le cap Creus est d’abord le point le plus oriental de la péninsule ibérique. Autre particularité, le parc naturel du Cap Creus est la seule réserve naturelle d’Espagne méditerranéenne couvrant en même temps la terre et la mer. Véritable fief du fameux Salvador Dali, ce lieu connut son heure de gloire avant la seconde guerre mondiale et est encore célèbre mondialement bien après la mort de l’artiste. En témoigne d’ailleurs, les files d’attente devant les différents musées Dali (Figueres, Pubol ou Port Lligat) ou simplement le serpent de voitures reliant Cadaqués au phare du Cap Creus.

 

Accès :

 

Pour arriver au Cap Creus, c’est assez simple. Vous pouvez prendre la direction de Llança dés que vous avez passé la frontière. Soit par autoroute, vous sortez à Figueres (sortie n°3) direction de Roses. Arrivé à Roses, deux options : la première consiste à prendre la route de Cadaques afin de vous retrouver au centre du Cap Creus. Deuxième option, vous traversez Roses, puis direction Canyelles Petites et l’Almadrava, vous êtes arrivés non loin de la zone Sud du Cap.

 

 

 

Une législation particulière.

 

Le littoral offre une succession de calanques, petites plages, îlots…, propices au farniente autant qu’aux activités subaquatiques. Avant toutes choses pour ne pas dire toute immersion, faisons si vous le voulez bien un point sur la législation en vigueur. Pour pratiquer la pêche sous-marine en Catalogne, c’est très simple. Deux solutions ; soit vous êtes licenciés FFESSM et dans ce cas vous n’avez aucune procédure particulière à réaliser. La fédération Française a en effet mis en place des accords avec le gouvernement catalan afin que la licence puisse faire office de permis de pêche (espérons que cette démarche sera aussi faite pour le reste de l’Espagne). Deuxième solution, vous chassez avec une simple autorisation des affaires maritimes en France et dans ce cas, il faudra vous munir d’un certificat médical (attention un modèle espagnol est parfois demandé) ainsi que d’une photocopie de votre Carte d’identité et acheter votre permis valable un an dans les magasins de pêche ou pêche sous-marine, ou bien auprès des services territoriaux ou enfin à la direction générale de pêche maritime (décret 109/95). Ceci étant fait, la mer est à vous ! Enfin pas tout à fait, ainsi le Cap Creus a été divisé en trois zones : Le parc naturel, la réserve naturelle et la réserve naturelle intégrale.

 

 

 

Chasse mode d’emploi

 

Nous partirons du sud du cap et remonterons vers le nord afin que cela soit plus simple à comprendre. En partant de Roses, vous pouvez déjà chasser aux alentours de Canyelles Petites et la plage de l’Almadrava, les eaux sont poissonneuses et aucune réglementation particulière ne régit la zone. Arrivé à la pointe de l’Almadrava vous êtes déjà entrain de longer la réserve terrestre du Cap mais aquatiquement parlant, rien à signaler. Vous ne pénétrerez en fait dans le parc naturel qu’une fois que vous aurez passé la Pointe Falconera. Dans cette zone (en bleu sur la carte) qui continue jusqu’à la Cala Pelosa, il est tout à fait possible de pêcher mais il s’agit d’une pêche sous-marine règlementée (normalement 10 kg de poisson maxi par jour ou une seule prise de plus de 10 kg, 5kg de mollusques céphalopodes, et 150 oursins selon l’article 25 du décret mais renseignez vous auprès des locaux, cela ne coûte rien). A partir de là, nous entrons dans la réserve naturelle (couleur orange sur la carte) et cela durera jusqu’à Cala Joncols. Ici l’apnée est encore possible ainsi que la plongée scaphandre. La pêche sous-marine est interdite. Vous l’aurez compris, vous trouvez donc sur notre carte ; en bleu, les zones où la pêche sous-marine est encore autorisée mais contrôlée. En orange, les zones où la pêche sous-marine est interdite mais pas les autres activités subaquatiques, enfin en rouge ; toutes les activités sont interdites sauf autorisation spéciale de l’organisme de gestion.

 

 

 

 

 

 

Matériel :

Evidemment, la bouée ou planche de chasse sont ici aussi indispensables. Choisissez une arbalète de 1 mètre pour la pêche à l’agachon ou l’indienne. Un 75 cm sera utile quand à lui pour faire quelques belles prises le long des rochers.

 

 

Meilleure saison :

 

 

La zone étant encore relativement peu chassée, on ne peut pas dire qu’il y ait de mauvaises saisons (surtout en rapport à ce que l’on peut constater parfois sur nos côtes). Ainsi dès Mars, on peut assister à de belles remontées de poissons (y compris pélagiques de mai à octobre) et ce mouvement continuera jusqu’à novembre. Toutefois, si vous allez sur ces zones en période estivale, vous constaterez d’une part que le vent prend ici une importance toute particulière (en cas de Tramontane, les pêches sont souvent en deçà des espérances). Mais surtout, vous constaterez que l’heure de mise à l’eau est aussi extrêmement importante. La raison ; la navigation plus que soutenue d’embarcations sur ces zones, devenant de véritables autoroutes des mers dès 10 heures du matin et le mouvement inverse à partir de 16 heures.

 

 

 

A voir dans le secteur :

 

La Costa brava est riche en toutes activités qu’elles soient diurnes ou nocturnes. On ne ratera pas Figueres, son marché typique, ses restaurants dans la vieille ville mais surtout le fameux Musée Salvador Dali. La baie de Roses, quand à elle, ravira les amateurs de planche à voile ou kite surf avec une brise thermique pouvant atteindre 15 à 25 nœuds et cela presque toutes les après-midi. Enfin, on ne pourra éviter Empuriabrava pour ceux qui voudront profiter de la night scène Catalane. Vous l’aurez compris, l’Empordan est une région où les regrets ne viennent pas en arrivant mais toujours en partant. Adéu !

 

 

 


© Copyright Thomas PONS pour PSM-CAFE
Site propulsé par CMS Made Simple