Erreur!

Aucune bannière ne correspond à la requête


SELECT * FROM cms_module_banners WHERE (category_id = "50") AND (expires > '2019-10-19 07:16:06' or isnull(expires)) AND (max_impressions = 0 OR num_impressions < max_impressions) ORDER BY RAND() LIMIT 0,1

Erreur!

Aucune bannière ne correspond à la requête


SELECT * FROM cms_module_banners WHERE (category_id = "51") AND (expires > '2019-10-19 07:16:06' or isnull(expires)) AND (max_impressions = 0 OR num_impressions < max_impressions) ORDER BY RAND() LIMIT 0,1

Erreur!

Aucune bannière ne correspond à la requête


SELECT * FROM cms_module_banners WHERE (category_id = "53") AND (expires > '2019-10-19 07:16:06' or isnull(expires)) AND (max_impressions = 0 OR num_impressions < max_impressions) ORDER BY RAND() LIMIT 0,1

Erreur!

Aucune bannière ne correspond à la requête


SELECT * FROM cms_module_banners WHERE (category_id = "49") AND (expires > '2019-10-19 07:16:06' or isnull(expires)) AND (max_impressions = 0 OR num_impressions < max_impressions) ORDER BY RAND() LIMIT 0,1
04/05/2009

Comparatif Combinaisons 5mm 2009: La suite !!!


Catégorie : Comparatifs

Imersion Iceteck :


Présentation :

Nouveauté 2009, l’Icetreck est LA combinaison souple et de haut niveau de chez Imersion. Et pour tout vous dire, côté souplesse, c'est du jamais vu ! Pour le reste, il s'agit d'un ensemble veste plus pantalon bas de coloris noir (le pantalon long est aussi disponible sur demande). Ce modèle est disponible en 10, 7 et 5mm.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qualité de fabrication : Bien construite, l’Icetreck ne souffre d'aucun défaut au niveau des collages ou des coutures. Préformée, la combinaison s'adapte d'autant plus facilement que son néoprène est le plus souple de ce test. Enfin, toutes les extrémités ont été surpiquées et le bas du torse galonné.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Renforts :

Elle possède des renforts de genoux de grandes tailles (jusqu'aux chevilles) ainsi qu'un renfort d'armement fait d'un doublage néoprène plus revêtement antidérapant. Niveau sous-cutale, l'ensemble est réalisé en jersey double face ainsi que dans la zone des accroches. Toutefois nous ne trouvons pas de renforts aux coudes, dommage elle manque le zéro faute.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comportement général : Quelle souplesse ! Préformée et souple, la Icetreck s'enfile comme un pyjama. Une fois à l'eau, on peine parfois à s'imaginer que ce vêtement fait 5mm tant il n'entrave en rien la mobilité générale et surtout la respiration. Collant parfaitement au corps, nous ne ressentirons aucune entrée d'eau et les bulles d'air n'auront aucune peine à nous quitter. Au plus profond, évidemment, l'écrasement est présent mais rien d'alarmant contrairement à ce que l'on aurait pu imaginer et surtout la chaleur reste bonne.

 

 

 

Conclusion : Souple, souple, souple ! Imersion en sortant la Icetreck propose un vêtement de très haut niveau pour ceux d'entre nous qui recherchent principalement un élasticité sans limite. Des doutes sur la durée de vie ? Malgré nos nombreuses sorties, le vêtement ne souffre d'aucune différence de taille ni peluchage. Un très bon présage pour les versions 7mm voir 10mm !

 

 

Les + :

- une souplesse exceptionnelle

  • bonne chaleur

  • une coupe bien ergonomique

les - :

- pas de renforts aux coudes

- menton un peu petit

- pas de coloris camouflage

 

 

 

Mares Instinct Camo :

 

Présentation : La Mares Instinct Camo est apparue l'année dernière, toutefois cette année on assiste à un changement de coloris. En effet, Mares abandonne son précédent camouflage au profit d'un coloris plus tendance en déclinant une base de marron. Par ailleurs, on retrouve un vêtement de type veste plus pantalon bas. Disponible uniquement en 5,5mm en version brown.

 

 

 

 

 

 

Qualité de fabrication : Bien préformée, la Mares Instinct Camo brown présente un bon niveau de construction. Collages fiables, pas d'effets d'escaliers, utilisation de néoprène d'épaisseur inférieure pour le tour du visage, surpiquage de toutes les extrémités (en dehors de la cagoule), bref tout y est ! Bien entendu, le bas de la veste est galonné.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Renforts :

L'Instinct Camo brown possède des renforts au niveau des genoux et de la zone d'armement. Si côté zone d'armement on est dans le classique avec un renfort épais de taille moyenne, sur les genoux, Mares adopte une sorte d'impression caoutchoutée peu épaisse. Pour le reste, la zone sous-cutale comme les 10 derniers centimètres du bas de veste ont été réalisés en doublé deux face. Pas de renforts aux coudes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comportement général :

Souple et bien coupée, la Camo Brown se met comme un gant. Une fois à l'eau, on retrouve une agréable sensation de souplesse et d'ergonomie mais surtout pas de bulles d'air ni d'infiltrations. Pour le reste, les déplacements sont aisés, la combinaison ne donne à aucun moment l'impression d'entraver les mouvements. Au plus profond, si l'écrasement est présent, il reste tout à fait raisonnable et surtout l'isothermie est bonne.

 

 

 

 

Conclusion :

Nouveau coloris pour un modèle déjà connu, la Mares Instint Brown propose un assez bon niveau de performance, une souplesse intéressante pour un écrasement dans la moyenne et tout cela pour un prix plutôt bien placé !

 

Les + :

- coloris intéressants

    -bonne ergonomie

    -rapport souplesse/écrasement intéressant

     

les - :

- renforts de genoux un peu léger

- absence de renforts aux coudes

 

 

Omer Cayman :

 

Présentation : Apparue courant 2008, ce qui distingue avant tout la Cayman du reste des modèles de la firme italienne, c’est son néoprène. Très esthétique, il a été spécialement choisi pour sa capacité à être extensible dans tous les sens. Souple, la Cayman est aussi bien coupée afin d'épouser au maximum le corps et limiter ainsi tout risque d'entrée d'eau. Enfin, notons que ce modèle est pourvu d'un pantalon à bretelles. Disponible en 5 ou 6,5mm.

 

 

 

 

 

Qualité de fabrication :

Comme toujours avec Omer, nous trouvons un haut niveau de qualité. Nombre d'empiècements réduit afin de limiter tous risques d'entrave au confort et à la souplesse, galon lycra en bas de veste et surpiquage de toutes les extrémités, bref rien ne manque. Enfin nous retrouvons des pastilles sur tous les points de jonction, c'est rare et terriblement efficace côté longévité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Renforts :

Ici encore Omer ne laisse rien au hasard et équipe ainsi se modèle de bons renforts aux coudes mais aussi aux genoux. De son côté la protection d'armement n'est pas négligée et adopte, en plus d'une surface antidérapante, une bonne épaisseur.

 

 

 

 

 

 

 

Comportement général :

Souple, ergonomique, l'enfilage de la Cayman ne fait que confirmer le bon niveau de ce modèle. Une fois à l'eau, nous sommes surpris, malgré l'utilisation d'un pantalon à bretelles, par une agréable sensation de souplesse. Côté étanchéité, rien à dire, nous n'aurons à souffrir ni de bulles d'air ni d'entrées d'eau. En action, ce vêtement n'entrave en rien les mouvements et participe à rendre plus faciles les longues sorties. En profondeur, l'écrasement se situe dans la moyenne et l'isothermie est très bonne.

 

 

 

 

Conclusion :

Sobre, bien finie, la Cayman est une valeur sûre de chez Omer. Souple et dotée d’une coupe de haut niveau, elle propose une qualité très intéressante et offre un niveau de performance de bon niveau. Bref que vous soyez « fan »  d'Omer ou non ? Ne la négligez surtout pas !

 

 

Les + :

    -la coupe

    -une bonne souplesse générale

    -de bons renforts

     

Les - :

    -pas d'option pantalon sans bretelles

    -à quand une version camo ?

 

 

 

Seac Skincamo :

 

Présentation :

Modèle camouflage de la gamme Seac, la SkinCamo adopte un coloris unique reproduisant la fourrure du léopard. Autre particularité, ici la sous-cutale ne se termine que par une seule accroche. La coupe est bien préformée et le nombre d'empiècements assez limité. Disponible en 5 et 7mm.

 

 

 

 

 

 

 

Qualité de fabrication :

Comme toujours, on retrouve la qualité de fabrication Seac c'est à dire que toutes les extrémités ont été surfilées et en plus galonnées (seul le tour du visage ne bénéficie pas du galon). A l'intérieur les collages ne souffrent d'aucune bavure et sont parfaitement ajustés. Bref rien à signaler de ce côté !

 

 

 

 

 

 

 

Renforts : La Skincamo est équipée d'un renfort de taille moyenne mais assez épais en supratex pour l'armement. Côté coudes et genoux, on retrouve là aussi des renforts assez design mais d'une taille assez réduites et réalisés dans une matière caoutchouté. Enfin on notera l'absence d'un renfort fessier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comportement général :

Enfilage sans problème, seule la hauteur du pantalon nous a semblé un peu réduite. Une fois à l'eau, pas de soucis particuliers, la Skincamo est bien étanche et sa coupe lui permet de ne pas garder de zones de bulles d'air. Sans être parmi les plus souples, nous ne ressentirons pas de gêne particulière en action. En profondeur, la chaleur est toujours présente même si on constate un certain écrasement. Dans les conditions extrêmes, nous restons plus dubitatifs sur la longévité des renforts.

 

 

 

Conclusion : Réalisée dans un coloris atypique, la Seac Camoskin présente d’assez bonnes performances en action. Sans être la plus souple, elle prend assez logiquement sa place dans la moyenne de ce test avec une mention spéciale pour son look unique.

 

Les + :

- coloris léopard

    -bonne qualité de fabrication

     

les - :

- renforts de genoux et coudes un peu légers

- on l'aurait aimé plus souple

 

 

 

Squale :

 

Présentation :

Connu depuis bien longtemps dans le milieu militaire, Squale produit aussi pour les particuliers ses vêtements avec la même volonté de fiabilité. Renforcée, béton même, cette Squale 5mm se compose d'un pantalon bas et d'une veste au coloris camo «  militaire ». Disponible de 3 à 7mm.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qualité de fabrication : Bien préformée, la Squale est faite de peu d'empiècements. Extrémités systématiquement surpiquées et recouvertes d'un galon ( un peu surprenant au niveau du visage) , collages fiables et sans escaliers, la Squale se veut rassurante. Étonnamment on retrouve des systèmes d'accroches à cordes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Renforts :

Avec d'épais renforts de genoux en supratex et de zone d'armement, la Squale est faite pour durer (il ne manque qu'un renfort de coude). Côté zone de sous-cutale, aucun renfort particulier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comportement général :

Bien coupée, la Squale se met sans problème, à signaler que la cagoule couvre une bonne partie du visage. Une fois à l'eau, même si on la sent un peu plus raide que la moyenne, on n'est toutefois pas vraiment gêné. Ergonomique, elle ne garde pas avec elle de zones propices aux bulles. Au plus profond, l'écrasement est un peu présent mais rien d'anormal et surtout sans réelle incidence sur la chaleur générale de ce vêtement. Dans les conditions extrêmes, les renforts jouent bien leur rôle.

 

 

 

Conclusion : Mieux fini que le modèle précédemment testé en 7mm, la Squale garde son caractère fiable et sa bonne coupe. Pas forcément parmi les plus souples, elle garde toutefois un comportement intéressant au niveau isothermie au fond.

 

 

Les + :

- colori camo atypique

    -bonne qualité de fabrication

    -comportement polyvalent

     

les - :

- fermeture de veste un peu archaïque

- néoprène un peu raide

- pas de renforts aux coudes

 

 

 

Subevasion :

 

Présentation :

Si l'on connaît la marque Subevasion depuis assez peu de temps, il faut savoir que cette autre artisan marseillais officie depuis bien longtemps dans le milieu de la plongée puisqu'on lui doit la fabrication de vêtements pour de nombreuses marques (sur mesure Imersion, Tribord, Sporasub,..). Sa force aujourd'hui ? Proposer des vêtements néoprènes à bas prix tout en permettant à l'acheteur de choisir son néoprène ou un sur mesure. Le modèle testé a été réalisé dans un néoprène qui n'est pas son modèle le plus extensible. Ce modèle est disponible de 3 à 8mm.

 

 

 

 

 

 

Qualité de fabrication :

Collages propres et efficaces, sur piquages systématiques des extrémités, pose d'un galon en bas de veste, bref tout y est. La coupe est préformée et le nombre d'empiècement un peu plus important que sur d'autres modèles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Renforts : Renforcée, la Subévasion possède des renforts supratex de taille moyenne au niveau des coudes et des genoux. Le renfort d'armement est réalisé dans un néoprène d'épaisseur supérieure mais sans revêtement antidérapant. Enfin la zone sous-cutale a été réalisée en néoprène doublé de face recouvert de plush en face intérieure, idem pour toute la zone d'encrage des accroches.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comportement général : Ergonomique, la Subévasion s'enfile sans problèmes. A l'eau, le vêtement couvre bien le corps et surtout pas de zones de bulles d'air. En action, on sent une raideur un peu plus importante que sur d'autres modèles de ce test, mais rien d'alarmant toutefois. A mesure que l'on va de plus en plus profond, nous ne sentons pas d'entrées d'eau et le néoprène réagit plutôt bien à la pression. L'impression de chaleur est présente bref pas de soucis même à 30mètres. Dans les conditions de mer extrêmes, nous apprécions les nombreux renforts, un plus !

 

 

 

Conclusion : Bien coupée, renforcée, la Subévasion fait partie des combinaisons les moins chères de ce test. En action, même si l'on sent plus de raideur, elle reste tout à fait dans le coup. Un rapport qualité/prix intéressant ! A ce niveau de prix, ne pas hésiter à prendre l'option du néoprène le plus souple.

 

Les + :

    -néoprène au choix

    -prix vraiment bas en sur mesure

    -bon comportement.

Les - :

- look un peu basique

    -renfort d'armement non antidérapant

    -néoprène un peu raide

     

     

     

Van Eecke Lycra :

 

Présentation :

La réputation de la Superstretch de l'artisan marseillais n'étant plus à faire, nous avons décidé cette fois de tester la version lycra. Construite dans un néoprène de haute qualité, cette Lycra dégage d'emblée un sentiment rassurant de solidité. Bien coupée, on remarque immédiatement l'énorme travail de coupe réalisé par Pierre Van Eecke. Disponible de 4 à 7,5mm.

 

 

 

 

 

Qualité de fabrication :

Utilisation de néoprène de catégorie supérieure, coutures sans failles, nombre d'empiècements réfléchis et limités au maximum afin d'optimiser le rendement du vêtement et ainsi sa souplesse, surpiquage de toutes les extrémités, le bas de veste a en plus été recouvert d'un galon lycra bref, tout a été fait pour ce vêtement puisse passer les années en fournissant toujours le même haut niveau de prestation.

 

 

 

 

 

 

 

 

Renforts : On retrouve un renfort supratex de taille moyenne afin de protéger les genoux. Un renfort épais et caoutchouté de taille moyenne a été positionné sur le torse afin de rendre aussi indolore que possible les chargements. Pas de renforts aux coudes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comportement général :

Souple et parfaitement coupée, la Lycra se positionne sur le corps telle une empreinte. Arrivé à l'eau, on ne peut que constater et surtout apprécier la qualité supérieure de la coupe; pas de bulles d'air, aucune infiltration, ce vêtement serait-il étanche ? La cagoule couvre bien le visage sans pour autant gêner. En action, la bonne souplesse contribue à réduire les efforts et à une bonne ventilation. Au plus profond, malgré la bonne souplesse, l'écrasement est limité et l'isothermie toujours présente.

 

 

 

Conclusion :

 

Fan de la Superstretch, nous voilà aujourd'hui séduit par la Lycra ! Ergonomique, souple, peu sensible à l'écrasement, cette dernière se propulse directement aux avant-postes de ce test par un niveau de qualité et de performances polyvalent et de premier ordre. Une véritable valeur sûre !

 

Les + :

    -une coupe de haut niveau

    -un néoprène de qualité

    -de bonnes perf à toutes profondeurs

     

les - :

    -pas de renforts de coudes

    -pas de coloris camo en option.

     

     

     

    -THE tABLEAU-

 

 

 

 

2009, ce qu'on en pense !

S'il y a encore 3 ans, on trouvait de vraies grosses différences entre les produits testés, aujourd'hui il faut bien avouer qu'à l'exception de certains cas, on assiste à un nivellement des vêtements. Néoprène souple tendant à se globaliser, meilleur comportement à l'écrasement, systématisation de coupes vraiment préformées, bref à présent on retrouve toutes ces qualités dans quasi toutes les marques. Le matériel une nouvelle fois évolue vers plus de facilité est c'est tant mieux ! En 2009, les renforts sont pour certains encore plus protecteurs, les néoprènes assouplis à l'extrême pour d'autres, les coloris vraiment différenciés pour quasi tous, et les vêtements définitivement faits pour répondre à tous les goûts !


© Copyright Thomas PONS pour PSM-CAFE
Site propulsé par CMS Made Simple