SELECT * FROM cms_module_banners WHERE (category_id = "62") AND (expires > '2021-04-17 10:11:03' or isnull(expires)) AND (max_impressions = 0 OR num_impressions < max_impressions) ORDER BY RAND() LIMIT 0,1
02/06/2014

Sophie Jacquin, la passion du bleu


News Apnée

En 2012, la guadeloupéenne d'adoption s'adjuge tous les titres lors des championnats de France d'apnée FFESSM à Montluçon, 2013 elle s'adjuge le général mais aussi le premier titre FFESSM en poids constant. Parallèllement en 2012, elle devient aussi vice championne du monde par équipe en AIDA. Lors des championnats du monde CMAS en 2013, elle s'offre un titre de vice-championne du monde en apnée statique. Vous l'aurez deviné, nous parlions bien de Sophie jacquin. Dernièrement, cette pétillante athlète a choisi de se consacrer à 100% à sa passion du bleu, passion qu'elle matérialise instantanément par deux records de France lors de la Coupe des Caraibes à Roatan (Honduras).

 

L'interview:

1 - On te connaissait Sofi chlorée et on "découvre" une Sofi salée terriblement affutée, peux tu nous parler de ce qui t'a amené à ce changement ?

Sophie Jacquin: ce n'est pas un changement radical puisque j'avais commencé le poids constant en 2012 pour les championnats du monde par équipe à Nice. On a simplement continué et approfondi le travail commencé il y a deux ans! Et j'avais cette année une terrible envie (et besoin) de changer d'eau ! Je n'ai pas non plus complètement mis de côté la piscine, j'ai participé aux championnats régionaux Guadeloupéens en avril.

 

sophie jacquin

Photo : Delhinus Freediving Club

 

2 - Côté entraînement as tu changé beaucoup de choses ?

S-J: En piscine je n'ai rien changé par rapport aux années précédentes. En mer nous n'avons pas vraiment d'entrainement programmé, on prend le bateau, on sort et on avise. Ce n'est que sur les 2 derniers mois avant la Caribbean Cup que l'on a commencé à élaborer une stratégie et à prévoir chaque séance sur le moyen terme. Niveau compensation, j'ai peaufiné mon apprentissage ici, à Roatan auprès de Chloé Villaume et via Skype avec Pascal Huron ! Merci à eux.

 

3 - L'organisation de tes préparations en mer n' a t elle pas été trop difficile ?

S-J : La préparation en mer n'a pas toujours été évidente. Pas simple de réunir toutes les conditions matérielles (bateau), sécurité (les copains pour surveiller), temporelle (travail oblige...) et météorologiques (mais là on a eu de la chance). Et malgré tout on a pu se faire deux entrainements par semaine le mois précédent le départ. Pour cela j'ai mille personnes à remercier, mais je me limiterai à Karine pour son soutien sans faille, François pour les conseils et son bateau, Olivier Magnea pour les conseils aussi et sa présence enrichissante, David Garrigue pour sa bonne humeur constante et sa disponibilité malgré ses obligations, Peio et Dédé pour la mise à disposition du Moule-Bite (un fier bateau), John et Doumé et la clique pour leurs sécu rassurantes et leur motivation sans limite. Le CNRBT, mon club de Basse-Terre m'a également soutenu dans toute ma préparation. Sans tout ce monde, et j'en oublie, les entrainements en mer sont impossibles.

 

sophie jacquin

Photo : Lia Barret

 

4 - Peux tu nous parler de ton état d'esprit arrivée sur cette compétition ?

S-J: Arrivée ici une semaine avant le début de la compète, j'étais très intimidée par tous ces apnéistes confirmés autour de moi. La semaine d'entrainement a été profitable et Chloé m'a été d'une aide précieuse. Le jour J, autant dire que je n'en menais pas large mais finalement le stress était moindre que lors d'un championnat en piscine. Je ne suis pas "attendue", je n'ai rien à perdre, alors on fonce. Et on garde la tête sur les épaules!

 

5 - Par la suite comment cela s'est passé chronologiquement jusqu'à tes records ?

S-J: Notre "stratégie" (beaucoup de monde était impliqué là dedans, on a du prendre des conseils auprès de personnes qui ont déjà fait ce genre de compétition sur une semaine) était de commencer par le constant sans palme car j'avais déjà validé - 52m à l'entrainement en Gwada. La semaine d'entrainement à Roatan a confirmé ceci. Donc 1er jour, on attaque avec le record (2m en plus) en CNF. Tout se passe bien, donc il fallait surfer sur cette vague et annoncer de nouveau, dès le lendemain le record en immersion libre. Je n'avais pas réalisé la profondeur de 73 mètres encore. Mon record perso, je l'avais fait quelques jours avant à 70 mètres! (j'avais également fait 72 en poids constant palme). L'envie, la joie de la veille et l'esprit de compétition on fait le reste, j'ai fait une plongée sans faute, le 2è jour de compétition. Mes objectifs étaient remplis. J'y croyais à peine, surtout pour le FIM à 73m!

 

 

sophie jacquin

Photo : Gaby Coste

 

6 - Prochains objectifs ?

S-J: Sur la compétition, je devais valider une perf en poids constant palme pour prétendre à un classement au combiné. J'ai fait 70 pour assurer les points et 75 le lendemain pour ma satisfaction perso! Ma course s'est arrêtée là, il ne faut pas trop être gourmande et être raisonnable avec les abysses. Pour mémoire en 2 ans, entre septembre 2012 et début mai 2014, je suis passée de 51 mètres à 65 et ici, en 15 jours, je suis passée de 65 à 75! Autres objectifs, aller me faire plaisir et revoir les copains au Nice abyss contest (aucune prétention avec 8h de décalage horaire et 8° en moins!) et ensuite les 2ème championnat de France FFESSM, toujours à Nice, j'ai un titre à défendre!

 

7 - Côté matos, as tu changé des trucs ?

S-J: Rien n'a changé, j'ai la mono qu'Oleg m'avait préparé après les championnats du monde à Nice, elle me sert autant en piscine qu'en mer. Une combie un peu plus épaisse (2mm pour les mers chaudes) de chez Sub marine et la 3mm de DESSAULT pour la Méditérannée. Ajoutez à cela une longe et un pince-nez Apnéautic et zou! J'y vais les yeux nus, c'est plus simple. Mais en méditerranée, j'ai des lunettes pour ne pas avoir froid au yeux!

 

sophie jacquin

Sophie Jacquin en 2013 à Montluçon.

 

8 - On te voit absente à Chartres, alors tu nous abandonnes ?

S-J: La Guadeloupe sera présente à Chartres, je délègue, ce n'est pas pareil. Ca ne collait pas en terme de calendrier et je tenais absolument à faire cette compétition au Honduras. Mais ça me fera bizarre de suivre les Français à distance...j'y suis présente depuis 4 ans...Je compte sur ton live pour ne pas en perdre une miette ! Et je ne vous abandonne pas, vous n'avez qu'à me suivre en mer!

 

Sophie Jacquin à Roatan

 

9 - Prochain rdv avec Sophie la record breakeuse ?

S-J: Voir supra, rendez vous à Nice et plutôt deux fois qu'une ! (14 et 15 juin et 28 29 juin)

 

10 - Le mot de la fin ?

S-J : bin, mince, je suis là depuis 10 min et je trouve pas.....

 

Merci à elle pour cette interview !

 


© Copyright Thomas PONS pour PSM-CAFE
Site propulsé par CMS Made Simple